fbpx

Conditions d'accès

Qu’est ce que l’École des Courses Hippiques ?

L’Ecole des Courses Hippiques prépare à tous les métiers des courses hippiques. La base de nos formations est de former à la profession de cavalier d’entraînement et lad-driver. A l’issue de la formation, et avec plus d’expérience, les débouchés sont nombreux dans la filière des courses.  Voir notre page Métiers et Carrières

Etes-vous une école privée ?

Oui, sous contrat avec l’Etat et le Ministère de l’Agriculture. Nous sommes une école professionnelle qui a été créée par l’Institution des Courses.

Comment fait-on pour s'inscrire ?

Il y a 3 étapes pour s’inscrire

1) un stage découverte pendant les vacances scolaires de février ou d’avril

2) un stage de positionnement en juillet

3) si votre candidature est acceptée, votre dossier sera confirmé et vous rejoindrez l’école à la rentrée en septembre.

 

Dois-je trouver un maître d'apprentissage ?

Non, l’Ecole se charge de vous trouver un maître d’apprentissage pour la durée de votre formation.

Comment se déroule la formation ?

Toutes nos formations sont rythmées par l’alternance (formation en centre / formation en entreprise). Les jeunes passent en général 2 semaines à l’école puis 2 semaines chez leur maître d’apprentissage. A l’école, les jeunes reçoivent des apports théoriques (savoirs généraux en lien avec le diplôme visé, des cours d’hippologie,  des activités sportives….). Une fois par semaine, ils se rendent à l’écurie d’application (une par site, avec des anciens chevaux de courses) et apprennent les techniques de monte et de soins aux chevaux en situation réelle et sous l’œil des formateurs techniques. Voir notre page Immersion et Témoignages

Faut-il avoir un bon niveau équestre ?

Aucun niveau d’équitation est exigé pour accéder à nos campus.

Le premier critère pour accéder à nos formations est la motivation et l’envie de réussir à l’école et en apprentissage.  Les métiers nécessitent une bonne hygiène de vie donc une bonne condition physique est souhaitable.

Les courses écoles sont-elles accessibles à tous vos élèves et apprentis ?

Le programme des courses écoles est proposé aux jeunes de l’école à partir de 15 ans qui sont adhérents à l’Association Espoirs en Courses (voir conditions sur Espoirs en Courses)

Combien coûte l'école ?

La scolarité est gratuite. Seul l’hébergement est payant (hébergement, restauration, transport entre les sites, activités, soutien scolaire, sorties, animations, ateliers, suivi individualisé des jeunes). Les frais d’hébergement sont à partir de 300 euros par mois, selon les campus, les statuts (formation initiale ou apprentissage), et avec des possibilités de bourses, aides et facilités de paiement.

 

La vie à l'école

Pourquoi l’internat est-il obligatoire ?

L’internat est important afin de respecter le rythme de l’école et celui des écuries de courses. Cela favorise pour l’insertion professionnelle plus tard (phrase à reformuler). L’Ecole assure un accompagnement et le suivi de tous les jeunes (hébergement, restauration, transport entre les sites, activités, soutien scolaire, sorties, animations, ateliers qui préparent les apprenants à l’insertion professionnelle, suivi individualisé des jeunes).

Peut-on rentrer le week-end ?

Oui, bien sûr. Nous accueillons les jeunes de l’Ecole du dimanche soir au vendredi midi, sauf pendant la période en entreprise.

Après l'école

Quel est le taux de réussite aux examens ?

L’Ecole affiche un excellent taux de réussite – 89% en 2018.

Vais-je trouver un emploi à la sortie de ma formation ?

Oui. En 2018, nous avons encore vu un excellent taux d’insertion professionnelle dans notre secteur. La majorité de nos jeunes trouvent un emploi à l’issu de la formation.

Quel est le pourcentage d’élèves devenant jockeys ou drivers

La base de nos formations est de former à la profession de cavalier d’entraînement et lad-driver. Les plus talentueux accéderont à une licence professionnelle (2-5% au galop, xx% au trot).

Les filles peuvent-elles trouver leur place dans ce milieu ?

Oui. Actuellement les femmes représentent 32 % des salariés d’écuries de courses. Les femmes bénéficient d’une décharge en course de 1.5kg pour les courses plates au galop et de 2kg pour les courses à obstacles au galop. Au trot, les filles n’ont pas de remise de poids particulière.